Artnetis - Agile

Le débat Agile

Il y a bien des discussions et des débats sur la question de savoir si une équipe ou une organisation est vraiment Agile.

Il y a presque 20 ans, un groupe de passionnés s’est réuni et a présenté le manifeste Agile. En fait, c’est juste un document qu’un groupe d’experts a conçu pour essayer d’améliorer la façon dont les gens travaillent ensemble.

Le concept Agile

Il y a une formulation dans le manifeste Agile qui est censée être un principe que toutes les équipes respectent. Ce principe permet de maintenir l’équipe sur la bonne voie, d’éviter les bruits de fond et de s’assurer qu’elle fournit effectivement quelque chose. Cette déclaration est que l’équipe fournira continuellement de la valeur. Elle livrera en permanence.

Alors, pourquoi devrions-nous continuellement fournir de la valeur ?

Avant que les méthodes Agile ne deviennent courantes, la façon dont la plupart des projets de développement progressaient consistait pour l’entreprise à budgétiser une somme pour construire un produit numérique, à rencontrer les « product owners », les experts UX, à identifier ce que l’utilisateur voulait, puis à analyser la faisabilité économique de construire tout ce que le client voulait. Malheureusement, très souvent lorsque le projet était achevé, il ne correspondait plus à ce que les clients voulaient car le marché avait évolué.

Le MVP

C’est à ce contexte que s’oppose le concept de MVP (minimum viable product).

Une version minimale et « viable » du produit, qui lui permettrait d’être lancé dans les plus brefs délais, avec les coûts les plus bas possibles. Le problème essentiel est que la viabilité du produit n’est normalement vérifiée qu’après que les clients l’ont utilisé. Et normalement, dans un MVP, les clients n’aimeront pas certaines choses, ils diront que certaines choses manquent… Parce que normalement ce processus de retour d’information de l’utilisateur final n’existe pas pendant la phase de conception du MVP.

Artnetis - Agile

Performance

Le plus gros problème auquel sont confrontées les équipes de développement Agile aujourd’hui : elles travaillent dur, utilisent Scrum, Kanban, DevOps, toute une technologie de déploiement, et au bout du compte, elles ne sont pas prêtes à recevoir les réactions de l’utilisateur final et à réagir immédiatement.

Artnetis - Agile - Performance

Alors, comment ?

Deux questions se posent quant à savoir si une équipe est vraiment Agile :

Le retour utilisateur

La première question est de savoir comment l’équipe recueille les commentaires des utilisateurs. De nombreuses équipes diront qu’elles fournissent un formulaire où les utilisateurs font des demandes de nouvelles fonctionnalités, qui finissent par entrer dans le backlog trois mois plus tard, ou même pas. À l’inverse, d’autres diront qu’à chaque nouvelle livraison, ils recueillent les réactions directement auprès des clients ou des utilisateurs, et découvrent comment incorporer ces retours dans une période de deux semaines ou d’un mois de développement.

Bien que rien ne soit garanti, la vérité est que les équipes qui considèrent le retour de l’utilisateur final comme une exception ou quelque chose de mineur passent à côté de ce qui est vraiment nécessaire pour être Agile.

Combien cela coûte ?

La deuxième question que l’on peut se poser est de savoir combien l’équipe a prévu de budget, dans ce projet, pour tenir compte du retour client.

En d’autres termes, combien d’argent l’entreprise dépense-t-elle pour construire ce produit est mis de côté pour construire des choses que nous ne connaissons pas encore. Nous serions surpris du nombre d’équipes qui n’allouent pas de budget pour le traitement du retour d’information des utilisateurs finaux.

Artnetis - Agile

Pourquoi Agile ?

La raison pour laquelle nous avons commencé à utiliser Scrum il y a plus de 25 ans est que nous nous sommes aperçus que les gens se trompaient sur ce que les clients voulaient, sur la façon dont les produits devaient être conçus, sur leurs estimations.

Agilité est synonyme de Capacité de Changement, et pas forcément de vitesse. C’est la capacité à traiter le retour client qui détermine l’agilité de l’équipe, sa capacité à réagir immédiatement pour apporter de la valeur immédiatement.